Voici un aperçu de la vie d'un français en Russie

9 мая 2007 г.

Jour de la Victoire des allies - 9 mai 1945

Ci dessous une photo prise lors d'un concert pour la victoire sovietique et alliee sur les nazis, rue Tverskaya, qui mene droit a la place rouge, juste devant la statue equestre du fondateur de Moscou.



Les russes fetent le 9 mai 1945 avec defile militaire sur la place rouge et concerts dans les rues de Moscou. Pourquoi le 9 mai alors que l'armistice a ete signe le 8 mai 1945 a Berlin, en presence des russes, des americains, des anglais, des francais et des allemands???

Tout simplement en raison du decalage horaire...hehe. Quand il est 23h en europe de l'ouest, il est 1h du matin en Russie...

1 Comments:

Blogger Bruno-Edouard said...

Une petite rectification sur l'explication de l'armistrice fêté le 9 mai en Russie. Ce n'est pas une histoire de fuseaux horaires...

Source : http://www.histoire-fr.com/mensonges_histoire_armistice.htm

En février 1945, le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe, avait installé son quartier général dans le collège moderne et technique de Reims. C’est là que fut signée un premier armistice, le 7 mai 1945 à 2h40 du matin, dans la salle des opérations (la war room.). Le général Jodl (un émissaire allemand envoyé par l’amiral Donitz.) signa alors l’acte de reddition sans conditions de l’armée allemande. Étaient aussi présents ce jour là le général américain Bedel Smith (représentant le commandement suprême des forces expéditionnaires alliées.) et le général Susloparov (représentant le haut commandement soviétique général.). Le général français Sevez signa l’acte de reddition à titre de témoin.

L’armistice du 7 mai prévoyait la fin des hostilités sur les deux fronts pour le 8 mai à 23h01 (a noter que quelques mois après, Jodl fut condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, et fut pendu le 16 octobre 1946.).

Staline, quant à lui, considérait que l’armistice du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons. Il décida donc d’en faire signer une seconde à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Un second armistice fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques. Le général allemand Keitel signa donc l’acte de reddition. Étaient aussi présents le maréchal Joukov, le maréchal Tedder (envoyé par le général Eisenhower.), le général Saatz et le général de Latre de Tassigny.

15:51

 

Отправить комментарий

Links to this post:

Создать ссылку

<< Home